[Livre] Les Enfants De Hurin-J.R.R. Tolkien

Publié le par Hamoniac

[Livre] Les Enfants De Hurin-J.R.R. Tolkien

Lorsque j’étais gamin, étaient sortis les premiers épisodes des films Harry Potter et du Seigneur Des Anneaux. Tous deux tirés d’œuvres littéraires complètement différentes, ces films ont donné une bonne excuse aux parents d’offrir les livres à leurs chers chérubins. Et pour moi ce fut Harry Potter. Je n’ai donc jamais eu l’occasion de lire Les Seigneurs des Anneaux ou le Hobbit. Et oui j’avais fait un choix. J’ai finalement vu les films de Peter Jackson et me suis un peu plus penché sur la vie de JRR Tolkien le créateur de l’univers de Frodon et Bilbon Sacquet, car j’avais un peu l’impression de louper quelque chose. Et c’est ainsi qu’à l’adolescence j’ai lu Roverandom, l’histoire d’un chien abandonné qui se retrouve à combattre un dragon sur la lune, qui est un récit qui m’a plu dans son écriture précise et dans l’imagination débordante proposée. Et puis plus récemment j’ai lu le livre qui va nous intéresser aujourd’hui : Les Enfants de Hurin.

Ce petit bouquin d’à peine 150 pages se passe dans le même univers du Seigneur Des Anneaux mais bien des années auparavant. Le livre s’ouvre sur une description très complexe de la situation géopolitique et familiale des rois humains, elfes et autres créatures sur plusieurs générations. Et c’est là que j’ai pris peur. Je me suis demandé s’il fallait que je connaisse l’univers pour apprécier le livre. Avec toutes ces terminologies et tous ces noms je dois avouer que j’étais perdu. Car en effet l’univers de la Terre du Milieu est extrêmement vaste et regorge de nombreux détails qui sont exposés dans les différentes œuvres de Tolkien. Heureusement cette introduction peu accueillante se termine et nous laisse entrer dans l’histoire en elle-même.

Hurin est un seigneur humain qui se dresse face aux orques qui tentent de prendre le contrôle de l’ensemble de la Terre du Milieu. La guerre tourne mal pour l’alliance humains et elfes et Hurin fait partie de la première ligne de défense. Lors d'une bataille, il est fait prisonnier et Le Seigneur Sombre, chef des orques, le maudit lui et sa famille. Pendant ce temps au château, Morwen la femme de Hurin craignant pour leur fils Turin, décide de l'envoyer chez les elfes pour le mettre en sécurité. Morwen décide de rester sur place par orgueil.

C’est ainsi que commence le récit épique de Turin qui va tenter de vivre dans ce monde impitoyable.

Le style est très intéressant car il est à la fois grandiose et intime. En effet, certaines parties du texte sont peu précises en détails et résument parfois des dizaines d’années en 2 ou 3 paragraphes et 2 lignes de dialogues. Mais pour les moments plus importants on revient à un niveau plus humain et réaliste qui permet de développer les personnages. Dans l’ensemble, cependant, on retrouve un style très tragique. En effet, la quête de Turin pour sauver sa famille est emplie d’embûches et de malheurs qui sont plus déchirants les uns que les autres. Quoique le personnage fasse, il n’attire qu’ennuis et haine et cela est véritablement déchirant à lire.

L’histoire se passe sur plusieurs dizaines d’années mais elle reste toujours aussi riche émotionnellement et en détails concernant les situations géopolitiques et les guerres. Par contre, comme le livre est plus court, il y a moins de détails lors des scènes de batailles. Donc les fans de la trilogie du Seigneur Des Anneaux seront un peu déçus de ce côté. Aussi comme l’histoire se concentre sur un seul personnage elle est plus facile à lire et nous permet vraiment de nous attacher à cet humain. Je doit reconnaître cependant que certains moments sont un peu décevants à lire car des parties sont raccourcies alors que j’aurais personnellement voulu en savoir plus sur certains personnages par exemple.

Par contre la langue, c’est là que l’écriture est vraiment sympathique. Le style est très descriptif et très riche sans devenir redondant. J’avais l’impression que certains lieux prenaient vie sous la plume de Tolkien. Cela est d’autant plus aidé par la traduction française de qualité et qui retranscrit parfaitement l’univers. Et ce livre m’a réellement donné envie d’en savoir plus sur l’univers immense que cet homme a créé.

Mais au-delà de la technique, Les Enfants de Hurin est surtout une œuvre tragique. Une œuvre très sombre et humaine qui nous emmène dans des contrées et des choix qui sont difficiles pour tout humain. Il est dit que le malheur est pavé des meilleures intentions, la quête de Turin représente parfaitement cela. Je n’en dirai pas plus car cette histoire vaut le coup d’être lue.

Toutes les idées, images et vidéos présentées ci-dessus sont uniquement à but informatif et divulguées de façon amateur. Elles ne sont pas utilisées dans un but commercial ou à vocation commerciale.

Pour plus de news et pour connaître la sortie des prochaines publications hésitez pas à me suivre sur Facebook et Twitter. Allez venez, je mords pas !

Publié dans Critiques livres

Commenter cet article