[Musique] Pretty Hate Machine-Nine Inch Nails : La critique

Publié le par Hamoniac

[Musique] Pretty Hate Machine-Nine Inch Nails : La critique

Nine Inch Nails est un groupe que j’ai découvert il y a peu de temps, pourtant il existe depuis la fin des années 1980. Trent Reznor, le leader et unique membre fixe du groupe propose un rock industriel violent et glauque avec quelques variations au cours de sa carrière.

Le groupe connu un bon petit succès durant la période grunge des années 90 et une véritable adorations de fans qui recherchent une musique différente et violente que les groupes du style MTV. Le groupe mélange habilement des éléments classiques du rock comme la guitare et la basse mais emprunte aussi beaucoup au style électro avec beaucoup de synthétiseurs et de boîtes à rythmes. Les paroles sont souvent sombres parlant du mal être psychologique et physique, de la sexualité ou du suicide. Un groupe très fun quoi !

Pretty Hate Machine est leur premier album et certainement un des rares bons premiers albums que l’on peut trouver dans l’histoire du rock comme Are You Experienced du Jimi Hendrix Experience ou le premier album des Doors. Le concept musical est tellement solide et mature qu’on croyait un groupe existant depuis une dizaine d’années !

Le mélange d’électro, de rock et d’effets divers rend vraiment bien avec des chansons souvent très brulantes et torturées qui fait qu’on ne se sent jamais vraiment à l’aise en l’écoutant. Une seule chanson absolument douce et déchirante coupe en deux l’album et est bienvenue pour pouvoir repartir de plus belle ! Certaines chansons sont impressionnantes comme la première qui s’intitule Head Like A Hole avec un refrain bien violent qui vous prends par surprise et est une très bonne introduction. Ou encore cette chanson bizarre qui est quasiment sans percussions That’s What I Get qui fait qu’on est sans arrêt sous pression avec ses synthés distordus et stridents ou encore le brûlot Sin qui devrait encore pouvoir dépoter dans les boîtes de nuits !

De bout en bout, toutes les chansons sont mémorables et très bien dirigées. Seule la certaine répétitivité de quelques chansons m’a un peu énervé mais elle font sens dans une idée hypnotique typique de la musique électro. Aussi, certainement un problème des CDs de l’époque, les basses ne sont pas aussi impactantes qu’elles n’auraient dû l’être ce qui rend l’album moins prenant. Aussi Trent Reznor crie beaucoup… si vous êtes pas dans ce genre de truc…

Les paroles tournent toutes quasiment autour du pardon ou du regret. Plutôt bien écrites et parfois rappées, elle retranscrivent bien l’ambiance noire de la musique. On peut remarquer une variation de ce thème autour du sexe, de l’argent, de l’amour ou de relations glauques. Cela donne un fil rouge dans l’album ce qui est plutôt bien amené.

Avec ce premier album, Nine Inch Nails a clairement marqué un grand coup que ce soit dans l’histoire du rock ou dans mon cœur, j’ai beaucoup aimé cet album et j’ai hâte d’acheter les suivants pour voir comment le groupe a évolué au fil des années. Je vous conseille grandement cet album si vous aimez le rock, mais si les thèmes sombres vous gènent n’écoutez tous simplement pas les paroles ! Ce serait vraiment dommage de ne pas l’écouter car il est vraiment d’un grande qualité et il a été vraiment influent pour de nombreux artistes.

Voici le premier pas vers le rock industriel.

La première chanson de l'album Head Like a Hole avec une superbe qualité audio.

Toutes les idées, images et vidéos présentées ci-dessus sont uniquement à but informatif et divulguées de façon amateur. Elles ne sont pas utilisées dans un but commercial ou à vocation commerciale.

Photo de l'album prise par mes soins.

Vidéo originellement uploadée par NineInchNailsVEVO.

Publié dans Critique Musique

Commenter cet article